Les communiqués

SITUATION DU MARCHÉ SYNDICAL

 

Depuis quelques semaines, beaucoup de mauvaises nouvelles sont venues affecter notre quotidien à tous.  Inutile de refaire la liste des pertes de clients et du faible volume des ventes autant pour le TiO2 que pour les produits de l’acier.

Il faut que nous soyons tous conscients du sérieux de la situation.  De façon intentionnelle, la Compagnie prend la décision d’arrêter un deuxième four de réduction et de faire produire l’aciérie sur trois quarts de travail.  Ceci est le constat, nous devons tous travailler ensemble, syndiqués, gestionnaires et intervenants économiques.

Malheureusement, cela apporte beaucoup de changements et de bouleversements dans les départements affectés.  Changements d’horaire, de vacances, de postes, etc.  À tous ces gens qui vont devoir subir ces inconvénients, bien sûr, nous compatissons.  Par contre, il faut garder en tête que certains d’entre nous vont subir l’ultime changement : perdre son emploi.  Il n’y a rien de plus tragique que de priver une femme ou un homme du privilège de nourrir sa famille.

Dans un contexte de réduction d’effectifs et de baisse de production, le rôle du syndicat est souvent ingrat.  Nous nous assoyons avec la Compagnie, non pas pour «boire» leur parole ou cautionner les mises à pied, mais plutôt pour voir à l’application et au respect de notre convention collective et aussi pour tenter de minimiser autant que possible les effets de cette crise pour l’ensemble des travailleuses et travailleurs.  Soyez assurés que votre Exécutif et la Compagnie travaillent présentement de façon transparente et proactive dans ce contexte difficile.  Déjà nous avons eu des échanges animés au terme desquels la Compagnie va honorer la garantie du revenu de la lettre d’entente no 21.  Ceci permettra aux employés éligibles d’avoir le 220$ de prestation supplémentaire d’assurance emploi ainsi que le paiement de l’assurance collective pour la prochaine année.

À tous nos membres, soyez vigilants.  Vous aurez probablement à effectuer de nouvelles tâches ou serez sur de nouveaux postes.  N’hésitez pas à communiquer avec votre gestionnaire, délégué ou votre représentant santé-sécurité si vous avez des doutes concernant la charge de travail, l’organisation et la logistique de votre tâche ou encore, et le plus important, votre santé-sécurité.

Pour la sous-traitance, il faudra redoubler notre vigilance.  Il ne fait aucun doute que ce sera un enjeu MAJEUR pour les années à venir.  Aux gens de maintenance, on a plus que jamais besoin de vos yeux et de vos oreilles pour surveiller les sous-traitants et les tâches qu’ils font.  Aux commis et techniciens, c’est la délocalisation des tâches qui est l’épée de Damoclès. N’hésitez pas à communiquer avec vos délégués qui vont enquêter sur le bien-fondé de leur présence.

Aux gens mis à pied, nous l’espérons fortement, de façon temporaire, soyez assurés que votre Exécutif ainsi que l’ensemble du Conseil syndical vont tout faire pour vous ramener à l’usine le plus rapidement possible.

Il serait facile de sombrer dans le négativisme et la déprime.  Par contre, ce n’est surtout pas l’attitude que nous allons adopter.  Nous allons garder la tête haute, continuer de protéger nos droits et pourquoi pas, rire et avoir du fun de temps en temps. 

Par respect pour nos confrères et leur famille qui espèrent, comme nous tous, un rappel au travail rapide, nous allons continuer à faire ce que nous avons toujours fait depuis 65 ans : travailler en sécurité, travailler avec fierté, produire de la qualité, innover et surtout, en temps plus difficile, faire preuve de solidarité.

 

Votre Exécutif syndical