Les communiqués

RAPPEL IMPORTANT CONCERNANT LE GAZ CO

 

Récemment, des travailleurs se sont présentés au service de santé après s’être fait intoxiquer par du gaz CO aux fours de réduction.

Le comité syndical santé-sécurité ainsi que l’exécutif syndical tiennent à vous rappeler la consigne suivante de Rio Tinto :

Norme de gestion interne NG-FR-050

3.8.2.2 Limites d’exposition

 

3.8.2.2.2 : Une alarme double, 2 beeps sonores, visuelle et vibrante est déclenchée si la concentration ambiante atteint 200 ppm. Les employés doivent s’éloigner et faire baisser la consigne de pression du four. Aucun travail ne doit être effectué si la concentration ambiante demeure au-dessus de 200 ppm.

 

 

Premièrement, la raison principale pour respecter cette norme est votre santé à court, moyen et à long terme. Les effets du gaz CO en trop grande quantité sont nocifs pour la santé. Même s’il est invisible et inodore, le gaz CO représente un danger bien présent dans notre milieu de travail.

Deuxièmement, tant et aussi longtemps que des travailleuses ou travailleurs vont continuer ainsi à s’exposer et à travailler dans des concentrations au-dessus de 200 ppm, Rio Tinto va continuer de négliger son obligation selon la loi de tenter d’éliminer le danger à la source.  Pourquoi Rio Tinto se forcerait à respecter sa propre norme si les travailleuses et les travailleurs ne l’obligent pas !!!??? Aucune raison pour eux. Les actionnaire$$$$ à Londres, eux, n’en respirent pas de gaz CO, soyez-en assurés !!!!!!

Troisièmement, pour les travailleuses et travailleurs qui seraient tentés de croire qu’en continuant ainsi à risquer votre santé, une intoxication et un voyage sous la tente à oxygène, vous allez empêcher la compagnie de fermer, détrompez-vous.  Pour ceux qui aspirent obtenir un statut particulier « d’employé modèle du mois en haut de la liste d’overtime » et penser que Rio Tinto va vous garder à l’emploi, détrompez-vous. Ce sont des accidents à répétitions et des morts qui risquent beaucoup plus de nous faire fermer. De plus, aussitôt que Rio Tinto va le juger bon et que ça va être votre tour…..vous allez être mis à pied!!!!!!

La cerise sur le sundae……….. Si,  par malheur, vous êtes victimes d’une intoxication sévère, en plus de devoir subir les conséquences physiques, psychologiques et familiales, Rio Tinto va surement tenter de rejeter la responsabilité de l’accident sur vous ou vos collègues de travail. Pourquoi pas un 68 heures de suspension avec ça!?!?!?!

Il n’en tient qu’à vous de faire respecter vos droits et ainsi protéger votre santé et votre sécurité.  Pour celles et ceux qui ne sont pas à l’aise, communiquez avec vos représentants syndicaux en santé‑sécurité. Ils n’attendent que l’occasion de vous accompagner dans votre démarche.

 

Le Comité Syndical

Santé-Sécurité

 

L’Exécutif Syndical