Les communiqués

Travailleur gravement brûlé à UGS

Au moment où vous lirez ces lignes, malheureusement, un de nos confrères de travail soigne de sérieuses brûlures à la suite d’un accident survenu mardi passé à UGS.  Il est présentement hospitalisé à Montréal, à l’unité des Grands Brûlés. Évidemment, durant cette terrible épreuve, toutes nos pensées accompagnent Guillaume, ainsi que sa famille et ses amis.

Encore une fois, Rio Tinto Fer et Titane n’encadre pas adéquatement ses travailleurs et ne respecte pas ses obligations selon la Loi de la santé et sécurité en vigueur au Québec (article 51 de la LSST).  Cette fois, la chance n’était pas au rendez-vous et n’a pas pu sauver notre collègue, avec pour résultat un accident aux conséquences tragiques.

Malgré plusieurs interventions de l’exécutif  ainsi que du comité syndical santé et sécurité, Rio Tinto Fer et Titane s’entête à rejeter ses responsabilités d’employeur en santé-sécurité sur le dos des travailleuses et travailleurs.

Iders5 et CRM entre autres, sont des outils qui devraient servir après que les gestionnaires se soient assurés que nos travailleuses et travailleurs soient vraiment formés, testés et compétents sur les tâches à accomplir. Il ne suffit pas de demander aux employés de faire un Iders5 et que, par la pensée magique, plus rien ne peut arriver.

L’exécutif ainsi que le comité syndical santé et sécurité vous exhortent d’exiger de vos gestionnaires, avant d’accomplir toutes tâches, qu’ils vous remettent des méthodes de travail claires et sécuritaires. Demandez et exigez des analyses de risques si la tâche est inhabituelle ou nouvelle. Refusez d’exécuter tout travail si vous jugez que vous ne maîtrisez pas la tâche à 100%. Appelez vos représentants syndicaux qui vont se faire un plaisir et un devoir de vous accompagner dans la démarche pour le respect de vos droits. Il en va de votre vie. Les conséquences et répercussions d’un accident de travail affectent non seulement vous, mais toute votre famille ainsi que votre qualité de vie au quotidien.

En terminant, nous vous invitons à prendre connaissance du rapport d’intervention de la CNESST dans le présent dossier qui rappelle clairement les obligations et les manquements de Rio Tinto Fer et Titane en matière d’encadrement de ses employés.

 

Comité syndical

Santé-Sérurité

 

 

L’Exécutif syndical

 

Le 9 août 2016